Baillon

Terre de Baillon

Situé entre le massif forestier de Chantilly et les marais de la Thève, Baillon a une origine très ancienne ; un Placet de 680 sous le premier roi Fainéant Thierry III en fait mention. Le premier seigneur du lieu dont on trouve trace est Hugo de Baillon, sous Philippe-Auguste en 1207, la seigneurie de Baillon à haute et basse justice tenue directement du roi. Au début du XIème siècle, Baillon fait partie du comté de Beaumont et d’Asnières.

Le château

Château de Baillon

Le 5 septembre 1665, Achille Léonor de Fresnoy et son épouse Léonore de Tusseau vendirent leur domaine à Guillaume Cheuret qui entra en procès avec l’Abbaye pour garder la propriété baillonnaise et il gagna. Le 21 juillet 1700, François Truffier d’Augecourt devint propriétaire de Baillon, le revendit le 2 juin 1701 à Louis de Lorraine pour le compte de François de Mareuil.Le 16 janvier 1728, les terres sont vendues à Gérard Lefranc de Brumpé qui les donnera ensuite à sa fille et à son gendre Jacques Accarias le 29 décembre 1752. Montesquieu, ami de la famille, aimait venir à Baillon.

Le Prieuré

Carte postale ancienne - Le Prieuré

Le Prieuré de Baillon fut fondé vers 1220 antérieurement à l’abbaye de Royaumont. Il fut constitué au détriment de la terre de Baillon. Il aurait appartenu aux Templiers puis fut rattaché à la Chapelle Sainte Anne du château royal d’Asnières. En 1792, il est vendu à Charles Dufresnoy. Ensuite, il passe aux mains de Mme Marcote, avant de devenir propriété de M. Jules Gautier, banquier et sous gouverneur de la banque de France en 1863. Le village de Baillon est alors fort isolé, il n’y a ni école, ni église et peu de terres cultivables.

Histoire de Baillon

L'origine du nom est difficile à trouver et pourrait provenir du mot "Bactilione" qui signifie la vallée des grenouilles. Cette interprétation paraît vraisemblable compte tenu de la situation de Baillon, implanté au milieu des marais, et de la présence encore importante de nos jours de nombreux batraciens.

Baillon hier

Découvrez Baillon d'hier grâce aux cartes postales anciennes.